Inspirez-vous

portfolio item

enthousiasme contagieux

# booaexperience

Agnès, jeune retraitée profite du temps retrouvé pour s’occuper de sa maison, discuter avec ses voisins, s’affairer dans son jardin… Passionnée aussi d’histoire, d’archéologie, de cinéma et adepte des siestes, des restaurants entre amis et des randonnées pédestres, Agnès n’a pas encore trouvé le temps de s’ennuyer. Son enthousiasme pour sa nouvelle vie et sa nouvelle maison est contagieux. Petite visite d’un projet bien réfléchi, au cœur de la plaine d’Alsace.

Crédit photos NIS & FOR pour booa

STORY#booaexperience

Depuis quand êtes-vous installée dans votre nouvelle maison et comment vous y sentez-vous ?

Agnès : J’y habite depuis le 31 octobre 2014 et je ne me suis jamais senti aussi bien ! J’y vis avec ma fille mais c’est temporaire. D’ici un an, elle prendra un appartement près de Strasbourg et sa chambre deviendra une chambre d’amis.

Comment avez-vous connu booa ?

Agnès : Une amie à moi est passée devant l’usine à Lièpvre et m’a conseillée d’aller voir. J’y suis allée et dès que je suis entrée dans la maison témoin, je me suis dit : « je veux ça ! »

Qu’est ce qui vous a plu ?

Agnès : Ce qui m’a plu c’est le côté design, moderne, pas tarabiscoté. Cela correspondait à l’ambiance de mon intérieur de l’époque et à ce que je cherchais. Si on sait ce qu’on veut et comment on le veut, c’est facile d’agencer l’intérieur. On peut placer les cloisons selon ses besoins. Il suffit d’avoir une idée et ils vous la concrétisent. J’ai effectué quelques modifications : j’ai inversé le plan initial du modèle moov4 car je ne voulais pas avoir la chambre côté rue, j’ai choisi d’avoir deux chambres et une salle de bains de la taille d’une chambre et j’ai ajouté une buanderie et un cellier. J’apprécie aussi le fait que la maison soit de plain-pied et qu’il y ait la terrasse avec une pergola. Cela fait une pièce en plus !

Le choix de la maison a été assez rapide, mais le choix du terrain a pris plus de temps, n’est-ce pas ?

Agnès : Oui, comme j’ai cherché le terrain qui allait avec la maison, cela a pris du temps : j’ai mis un an à trouver. Au départ je cherchais dans les Vosges, pour me retrouver un peu en retrait, au calme, mais le toit plat posait problème dans les communes. J’ai fini par trouver un terrain en plaine et finalement je ne regrette pas de ne pas être montée dans les contreforts. Rester en contact avec la civilisation c’est bien aussi ! Et je rencontrerai moins de problème pour me déplacer en hiver, quand il neige.

C’est votre première construction ?

Agnès : Oui, mais j’avais travaillé dans cette branche au niveau professionnel : je m’occupais de l’entretien de bâtiments et du suivi de travaux. Il y a quelques années, j’avais également suivi la rénovation de la maison de mes parents. Donc me lancer dans la construction ne me faisait pas peur. Mais pour le coup c’était la première fois que je voyais des entreprises travailler aussi bien. Si c’était à refaire, je referais exactement pareil.

Comment se sont déroulés les travaux ?

Agnès : Les travaux se sont très bien déroulés. Les délais ont été tenus. Je n’ai même pas eu l’occasion de râler, pourtant au boulot j’étais connue pour ça ! (rires) Dès qu’il y avait un petit souci, ils étaient disponibles, ils répondaient aux questions. Je les ai trouvés très à l’écoute. Le chef de chantier booa était super sympa. Je n’ai rien à redire non plus sur les entreprises sous-traitantes : le carrelage, la peinture… tout est nickel. J’ai juste fait appel aux déménageurs et je me suis installée. Je n’ai rien fait moi-même !

Quels sont les atouts que vous trouvez à cette maison ?

Agnès : Je trouve que l’isolation est impeccable. Mes charges au niveau du chauffage électrique ont été divisées de moitié par rapport à mon ancien appartement. J’ai pris un poêle à pellets et il me reste encore des réserves de l’an dernier. Les radiateurs électriques ont quand été installés pour le cas où il fait très froid mais je ne les ai pas encore utilisés, à part dans la salle de bains. Je n’ai payé que 270 € de chauffage l’hiver dernier. Je verrais si cette année sera plus froide, mais pour l’instant au niveau thermique, je trouve que ça vaut de l’or. Bien sûr, ce type de maison coûte un peu plus cher à l’achat mais à long terme, vous êtes tranquille. La maison n’est pas froide comme les constructions en béton, les murs ne sont pas froids. Et l’été, il ne fait pas trop chaud, il suffit de bien fermer les volets et les fenêtres en journée.

Que disent vos proches de cette construction ?

Agnès : Tout le monde est emballé. Même ma mère m’a dit : « c’est une maison comme cela que j’aurais voulu ». Malgré son âge, ce type de bâtiment lui plaît énormément, mais maintenant elle est en maison de retraite…

Quels sont vos projets dans cette maison ?

Agnès : Je rajouterai une fontaine et peut-être un jour, une piscine. Je vais mettre des pots de fleurs, planter des arbres. Et je vais me mettre au jardinage. J’ai toujours vécu en ville, alors maintenant il faut que j’apprenne à jardiner. Car toutes mes plantations n’ont pas poussé cet été, je ne sais pas à qui la faute : la chaleur ou mon manque d’expérience, mais je sais que je dois faire des progrès !

  • Ça vous a plu ?