Inspirez-vous

portfolio item

les yeux fermes

# booaexperience

Yasmina, 27 ans, travaille dans l’administration. Julien, 32 ans, est agent de sécurité. De leur propre aveu, ils n’y connaissaient absolument rien à la construction lorsqu’ils se sont lancés dans l’aventure. Tout ce qu’ils savaient, c’est qu’ils voulaient une maison à leur image : contemporaine, moderne et qui sorte de l’ordinaire. Leur choix s’est arrêté sur le modèle à étage woow4 de booa, dans sa version en crépi. Installés depuis 2014 dans une commune située au sud de l’Alsace , c’est avec un plaisir non dissimulé que le couple, débordant d’enthousiasme, revient sur son expérience.

Crédit photos Frédéric Godard pour booa

STORY#booaexperience

Comment avez vous connu booa ?

Julien : La première fois que j’ai entendu parler de booa, c’était par un ami. Il m’a montré des photos de réalisations sur le web, puis j’ai voulu en savoir plus. Déjà séduit au départ, ce qui m’a convaincu c’était la possibilité de réaliser les finitions en crépi. Ensuite, il a fallu convaincre ma femme et ça, par contre…ça n’était pas gagné (rires) !

Justement Yasmina, qu’est ce qui vous a convaincu ?

Yasmina : J’étais très réticente par rapport au bois. Puis quelques semaines plus tard, nous nous sommes rendus à la foire expo de Mulhouse. Julien m’a directement amenée au stand booa, en me suggérant de discuter avec Alain, le responsable commercial…Ce que j’ai appris plus tard, c’est que Julien l’avait briefé en cachette avant que je le rencontre 😉 !!! Finalement, Alain a su trouver les arguments pour me faire flancher. Il m’a surtout rassurée sur ma principale crainte, en m’expliquant les vertus du bois. Mais le coup de grâce, ça a été lors des portes ouvertes.  Nous y avons rencontré Bertand, le conducteur de travaux. Il a pris le temps d’écouter nos idées et de nous en suggérer d’autres. Puis nous avons participé à un repas organisé par booa au cours duquel nous avons eu le plaisir d’échanger avec l’un des tout premiers propriétaires booa, et ce dernier m’a confortée en me confirmant tout ce qu’Alain nous avait déjà expliqué. Au bout du compte, c’est ce qui m’a fait aller sereinement vers booa. Pour le coup, ça a été un vrai travail d’équipe de me convaincre (rires) !!!

C’était une première pour vous. Comment avez vous appréhendé cette phase de travaux ?

Yasmina : Il s’agissait de notre premier gros projet commun. C’est simple, avant d’emménager dans cette maison, nous vivions chacun chez nos parents. C’était donc un sacré défi à relever puisque nous nous lancions en total débutants ! Nous n’y connaissions absolument RIEN en construction. Et puis on nous avait mis en garde en nous disant « oh lala vous allez vous lancer dans une de ces galères, les travaux… vous n’allez pas vous entendre… » Et puis finalement… NON. J’ai même envie de dire que ça s’est passé comme sur des roulettes ! Je me suis rendue compte, en discutant avec des connaissances, que nous étions même passés à côtés de beaucoup de tracas ! L’équipe a toujours été très réactive et à l’écoute. C’était à la fois rassurant et excitant parce que les choses avançaient très vite.

Julien : Je m’attendais à quelque chose de bien et ça s’est fini par quelque chose de TRES bien 🙂 On m’aurait montré cette maison, il y a trois ans, en me disant que ça allait être la mienne, j’aurais signé dans la seconde! (rires) Quand on compare ce par quoi sont passés certains amis, booa c’est zéro stress. On peut construire les yeux fermés avec eux.

Quel a été pour vous le moment le plus mémorable ?

Yasmina : Le jour de la livraison ! On avait posé un jour de congé pour ne rien manquer de ce moment. On avait déjà vu des vidéos sur Youtube et c’était très impressionnant. Mais en vrai, waouh, c’était encore mieux ! Même le maire du village est venu observer le déroulement des opérations. C’était la première maison booa dans un périmètre de dix villages aux alentours. Le soir-même, il y a eu pas mal de ralentissements devant notre maison. Comme s’il y avait un dos d’âne sur la route (rires).

Quand on vous écoute on a l’impression que vous avez attrapé le virus booa 🙂 

Yasmina : Exactement 🙂 ! Ce qui est drôle c’est que maintenant, quand on se promène dans la région, je suis à l’affût d’autres maisons booa. Depuis notre installation, nous avons parrainé une personne et renseigné plusieurs autres qui avaient (carrément) sonné à notre porte. Les gens sont toujours très surpris quand on leur dit que c’est une ossature bois. Et c’est là, en général, que je pars dans mon speech vantant les mérites de booa. Ca vient vraiment tout seul (rires) !

Pour vous, l’expérience avec Booa a été…?

Yasmina et Julien, en chœur : Un coup de cœur !

  • Ça vous a plu ?