# booaexperience

Josiane, la cinquantaine active, passionnée de sport, de cinéma et de voyage, rêvait d’une maison cubique. La rencontre avec booa a donc été un coup de coeur. Un peu angoissée à l’idée de se lancer dans sa première construction, Josiane a vite été rassurée par les équipes qui ont suivi le chantier. Aujourd’hui, elle ne jure que par booa et profite à fond de sa maison de plain-pied, lumineuse et originale, installée depuis mars dernier dans le sud Alsace.

Crédit photos Nis & For pour booa

STORY#booaexperience

Qu’est-ce qui vous a séduit chez booa ?

Josiane : J’aimais les constructions en cube et je voulais une maison spacieuse et de plain-pied. C’était important pour moi car dans ma famille, il y a une personne en fauteuil roulant. Je ne voulais pas d’escaliers car je pense aussi au futur. Je voudrais vieillir dans cette maison. Ce qui m’a également séduit chez booa, ce sont les grandes baies vitrées qui apportent de la luminosité et les façades en bois. Je ne sais pas si ce bardage bois demandera beaucoup d’entretien dans le temps, mais pour l’instant je suis très contente.

Pourquoi avez-vous choisi booa plutôt qu’un autre constructeur ?

Josiane : Les autres constructeurs proposaient des maisons en briques qui me plaisaient moins, et ils étaient plus oppressants. Chez booa, le commercial était à l’écoute, disponible, et il ne me mettait pas la pression. La rapidité du chantier me convenait bien aussi. Le fait d’avoir vu la maison témoin à Lièpvre, de rentrer à l’intérieur et de voir les espaces m’a également permis de me projeter. Après ça, avec ma compagne, nous sommes encore allées voir quelques maisons booa construites dans la région et nous les avons toutes trouvées originales. On s’y voyait bien dedans.

Mais l’originalité du toit plat a failli poser problème pour l’obtention du permis de construire…

Josiane : Oui, dans le secteur où se situe mon terrain, les toits plats ne sont pas autorisés. Du coup, nous avons opté pour un toit végétalisé. J’ai demandé quelques devis, et finalement j’ai pris une entreprise allemande que booa m’a conseillée. En une demi journée les travaux ont été réalisés. Je ne pense pas que cela nécessite beaucoup d’entretien. A dire vrai, je n’aurais pas choisi un toit végétalisé si cela n’avait pas été obligatoire pour moi, mais il faut reconnaître que c’est un bon isolant thermique : ça fait baisser la température de la maison en été. Et puis être un peu écolo c’est bien, si on peut apporter notre petite pierre à l’édifice, c’est tant mieux.

Pour votre première construction, étiez-vous angoissée ?

Josiane : Oui, en plus j’ai 53 ans, je me disais : « s’endetter à cet âge, ce n’est peut-être pas raisonnable ! » Tout le monde me mettait aussi en garde contre les constructeurs qui ne tiennent pas leurs engagements. On me disait qu’ils allaient peut-être profiter du fait que nous sommes deux femmes. Mais finalement c’était une belle aventure. On savait ce qu’on voulait et les équipes booa ont fait en sorte de nous satisfaire. C’est vrai que j’étais un peu angoissée, j’ai eu des craintes, on ne sait jamais si on fait bien ou pas, mais au final, c’est réussi. Et en fin de compte, je suis contente d’avoir construit à cet âge-là. Il y a 20 ans, je n’aurais pas du tout conçu ma maison de cette manière : j’aurais construit en briques traditionnelles et avec des escaliers.

Comment se sont déroulés les travaux ?

Josiane : Les travaux se sont très bien déroulés, sans retard ni mauvaises surprises. La maison a été posée début novembre, en un jour, c’était chouette de voir ça. Ensuite, tout s’est bien enchaîné. Au départ, je ne voulais pas la terrasse tout de suite, mais finalement il valait mieux la réaliser dans la foulée des travaux.

Comment votre choix s’est-il porté sur le modèle moov4 ?

Josiane : C’était le modèle qui correspondait le mieux à notre terrain. Une maison longue avec des baies vitrées au sud, c’était ce qu’il nous fallait par rapport à la taille du terrain. Nous avons même un peu rallongé le modèle pour avoir une salle de bain plus longue pour y mettre un second wc. Nous avons aussi agrandi le cellier à côté de la cuisine et une des chambres pour y intégrer un dressing.

Quels sont les points forts et les points faibles de votre maison ?

Josiane : Un point faible : la chambre orientée au sud est relativement chaude, mais on n’avait pas trop le choix au niveau de la disposition de cette pièce. Globalement, je dirais qu’il fait peut-être un peu plus chaud que dans une maison en briques. Mais à part ça, il y a beaucoup de points positifs : la qualité de vie, la luminosité, l’originalité. On se sent bien dans cette maison et les gens que nous recevons se sentent aussi à l’aise. A deux il y a beaucoup d’espace, et quand on accueille des amis, il y a de la place pour tout le monde.

Comment vos voisins ont-ils réagi à cette nouvelle construction ?

Josiane : Ils ont trouvé que c’était une réussite. En plus il n’y a pas eu beaucoup de bruits pendant les travaux, pas d’échafaudages qui bouchaient la vue… Et je crois qu’ils étaient contents de découvrir que je construisais une maison. Comme le terrain est grand, certains voisins avaient peur que je vende et qu’un immeuble soit construit par la suite.

Que retenez-vous de l’expérience booa ?

Josiane : C’était une belle expérience. J’encourage les gens qui aiment ce style de maison à se lancer avec booa. Il n’y a pas de surprises par rapport au budget et aux prestations annoncés initialement par le commercial. Toutes les équipes sont très réglos. Je ne vois que du positif dans cette aventure.

  • Ça vous a plu ?