Inspirez-vous

portfolio item

retour aux sources

# booaexperience

Jean, 68 ans, et sa femme Nadine, 67 ans, se sont lancés dans ce que leur entourage a qualifié « d’aventure folle ». C’est dans le cadre d’un projet de déménagement que l’opportunité pour eux de construire avec booa s’est présentée. Originaire de Lorient, ce passionné de photographie a choisi un concept innovant pour un retour réussi sur ses terres. Près d’un an après avoir emménagé dans leur maison booa, c’est un témoignage plein d’enthousiasme que nous a livré Jean.

Crédit photos PHILIPPE LE POCHAT pour booa

STORY#booaexperience

Comment vous est venue l’envie de construire une maison en bois ?

Jean : au départ, nous avions une maison très classique… mais nous avions envie de changement. Et c’est au palais des expositions de Vannes, où se tenait un salon dédié à l’habitat,  que nous avons rencontré plusieurs constructeurs de maisons en bois… dont booa. Et leur concept m’avait vraiment interpellé. L’opportunité de construire s’est présentée quand nous avons pris la décision de déménager : exilé à Vannes, je voulais revenir dans mon pays d’origine : Lorient 🙂 J’avais gardé les coordonnées de booa et me suis rendu directement à l’agence située à Languidic. J’y ai rencontré les équipes, nous avons discuté et… le jour même, j’ai pu repartir avec un plan que nous avions déjà élaboré ensemble ! Puis booa nous a conseillé d’aller voir une maison construite à quelques kilomètres de chez nous, ce qui nous a permis d’avoir une idée plus précise du résultat final. Le côté esthétique plaisait beaucoup à ma femme. Moi, plus terre à terre, j’ai été séduit par le côté énergétique. Les bilans thermiques annoncés étaient très impressionnants. Et cela s’est vérifié, puisqu’en faisant l’entretien du poêle à granules, la personne qui s’en est occupée était très surprise : nous n’avons quasiment rien consommé ! J’ai dû mettre, à tout casser, trente sacs de granulés pour l’hiver !

Quelles sont les particularités de votre maison ? 

Jean : Nous sommes partis sur un modèle hors standard, totalement personnalisé. Compte-tenu du terrain et des impératifs du PLU, nous ne pouvions pas faire exactement tout ce que nous souhaitions. Au lieu d’être tout en longueur, elle est en « L ». Et nous avons fait face à quelques péripéties, notamment avec le permis de construire qui nous a été renvoyé trois fois … mais avec booa nous avons trouvé les solutions qu’il fallait. Ma femme est très sensible au côté déco. C’était donc tout à fait logique qu’elle se charge, avec l’aide de Mme CARRER, la responsable commerciale booa, de redessiner la maison en fonction des impératifs techniques. Cela nous a permis de créer un petit patio très agréable, ce que nous n’avions pas prévu au départ. Donc finalement nous avons su en tirer du positif !

Comment s’est déroulée la période des travaux ?

Jean : Il faut savoir que nous nous sommes retrouvés « à la rue » parce que nous avions vendu notre maison à Vannes plus vite que nous le pensions !  Nous avons donc loué un mobile home dans un camping à 1 km de notre terrain, gros avantage étant donné que nous avions décidé de faire pas mal de choses nous-même à l’intérieur de la maison. Pour Noël la maison était montée et en juillet nous avons emménagé. Ce que je retiens de cette aventure, c’est la relation de confiance qui s’est établie entre les équipes booa et nous. Et leur réactivité aussi. Ils ont tout mis en œuvre pour nous simplifier la vie, surtout compte-tenu de notre situation.

Quel regard porte votre entourage sur votre maison ? 

Jean :J’ai en tête une anecdote plutôt sympa sur le moment où notre maison a été posée : une dame promène son chien, tous les jours, près de notre terrain, et lorsque je l’ai recroisée juste après la pose de notre maison, elle m’a dit, interloquée : «  Le matin je suis passée il n’y avait rien… et le soir quand je suis repassée il y avait une maison ! » (Rires) La personne qui nous avait vendu le terrain m’avait même demandé de la prévenir pour ne rien manquer de l’événement. Ils étaient d’ailleurs nombreux à assister à la manœuvre :). Au niveau de la famille et des amis, les gens sont agréablement surpris par le résultat. De l’extérieur, la maison est sympa et quand les gens y rentrent, ils sont encore plus surpris. J’ai deux garçons. L’un de 38 ans et l’autre de 35 ans. Ils n’aiment pas les vieux trucs, les vieux meubles, etc… Ils disaient qu’on avait des maisons de vieux… Et là, ils ont flashé 🙂 Grâce à cette maison, nous ne sommes plus des vieux maintenant :)(Rires) Il faut savoir que j’avais 67 ans quand nous nous sommes lancés dans le projet. Tout le monde nous disait : « Mais quelle idée de faire construire une maison à cet âge-là ! » (Rires)  On ne les a pas écouté et on a foncé quand même….mais c’est la dernière. Après c’est terminé 🙂 !

C’est comme avec les enfants, le petit dernier a toujours quelque chose de spécial 🙂 ?

Jean : Il y en a certains pour qui le petit dernier n’est finalement pas le petit dernier…mais là je suis sûr que ce sera vraiment le cas ! (Rires)

Pour vous l’expérience booa a été… ?

Jean : En un mot ça va être difficile à résumer…mais je vais dire que si c’était à refaire je le referais sans hésiter :)!

  • Ça vous a plu ?