# booaexperience

Brigitte et Daniel est un couple de retraités modernes et hyperactifs. Lui est élu à la mairie de leur commune et président d’un club de volley . Elle est adepte des balades, de jardinage, de ses petites filles… Installés dans leur maison booa depuis un peu plus d’un an, ils ne la quitteraient pour rien au monde. Ils y passent une retraite heureuse et font des envieux dans leur entourage…

Crédit photos Nis & For pour booa

STORY#booaexperience

Comment a démarré votre projet de construction ? 

Brigitte : Cela faisait 3 ou 4 ans que nous discutions d’un projet de construction. Nous nous étions décidés sur une maison à ossature bois parce qu’on s’y sentait bien. Nous avons étudié plusieurs projets de styles différents. Nous avons reçu trois devis d’autres constructeurs, mais cela nous plaisait sans plus. Quand nous avons accroché avec booa, nous n’avons plus cherché ailleurs. En discutant avec d’autres personnes, nous nous sommes aperçus qu’il n’y a pas d’avis mitigé : soit on n’aime pas du tout, soit on craque. Nous, nous avons craqué.

Comment avez-vous découvert booa ?

Brigitte : Nous l’avons découvert quand, autour de nous, nous avons commencé à parler de notre projet de construction en bois. C’est mon beau-frère qui nous a envoyé par mail de la documentation sur booa. Nous les avons ensuite rencontrés à un salon de l’habitat dans le Sud Alsace en 2013 et dès février 2014, le chantier a démarré !

Qu’est-ce qui a fait la différence par rapport aux autres constructeurs ?

Brigitte : C’est Alain, le commercial qui a fait la différence. Nous avons eu un très bon contact avec lui et avec Bertrand, le responsable de projet. Nous avons travaillé ensemble en termes d’agencement et de surface. Je ne sais pas si c’est ce qu’ils appellent la « booa attitude », mais je trouve qu’il y a un esprit familial et une culture d’entreprise booa. Cela joue beaucoup dans la relation de confiance qu’on entretient avec le commercial. En plus, nous avons visité l’atelier de production. C’est assez étonnant : on ne s’imagine pas un tel process quand on ne connaît pas. Ce qui est plaisant aussi c’est la possibilité qui nous est offerte de travailler sur l’agencement. On devient en quelque sorte co-constructeur, c’est très intéressant.

Qu’est-ce qui vous a plu chez Booa ?

Brigitte : Ce qui nous a plu surtout, c’est leur approche en termes de construction et la modularité en termes de positionnement et de surface. C’est souple et modulable. Ce qui est appréciable aussi c’est la clarté et l’ouverture sur l’extérieur : nous avons une grande baie vitrée orientée sud. À la base, nous étions déjà partis sur un style de maison moderne mais avec étage. Finalement, comme nous sommes tous les deux à la retraite, nous avons changé d’avis : une maison de plain-pied nous convenait mieux. Nous voulions un habitat simple et fonctionnel.

Comment se sont déroulés les travaux ?

Brigitte : Les travaux se sont très bien déroulés. La maison a été posée en mars, et en août tout était terminé. C’est différent de ce que nous avons pu entendre ailleurs. Nous avons rencontré un seul problème, au moment de la livraison : le camion a eu du mal à rentrer dans la propriété car notre rue est très étroite. Le chauffeur a un peu transpiré. Sinon c’était très impressionnant de voir la maison posée en un rien de temps avec la grue. Il n’y a pas eu de mauvaise surprise, tout était bien ordonnancé. Nous avions étudié l’alternative de prendre d’autres artisans que ceux recommandés par booa, mais il n’y avait pas de démarque au niveau du prix. Donc nous nous sommes orientés vers les partenaires booa pour réaliser le placo, l’électricité, le sanitaire et le chauffage. Comme tous ces artisans se connaissaient, ils arrivaient très bien à bien se coordonner. Nous avons installé nous-mêmes la salle de bain. J’ai fait travailler mes beaux-frères ! Et nous avons aussi réalisé toute la peinture. Nous avons passé « quelques belles semaines » car au départ, on ne se rend pas compte de toute la surface à peindre !

Comment s’est passé votre premier été ? N’avez-vous pas eu trop chaud ?

Brigitte : Non, en fermant les stores c’était très convenable. Les nuits étaient supportables. Il fallait simplement fermer les stores le matin et penser à les rouvrir le soir. Mais nous avons vécu dehors quasiment tout le temps. Lorsqu’il faisait vraiment trop chaud, on se mettait sous les sapins pour manger.

Que pensent vos proches et vos voisins de cette maison ?

Brigitte : La maison plaît à nos amis, ils disent tous qu’ils aimeraient une maison comme celle-ci, que c’est un vrai cocon. Quand nous n’avions pas encore installé de portail, plusieurs personnes nous ont même demandé si elles pouvaient visiter ! Nous n’avons trouvé que peu de gens à qui cette maison ne plaît pas. Mais cela reste une construction novatrice, surtout en Alsace.

Qu’est-ce qui plaît surtout ?

Brigitte : Ce qui plaît, c’est le style épuré, l’habitabilité, le côté pratique. Il y a de l’espace, de la luminosité, une belle atmosphère. Encore aujourd’hui, des personnes nous sollicitent pour visiter la maison. Il n’y a pas longtemps, je l’ai fait visiter à des voisins qui étaient intéressés pour faire construire ce style de maison.

Si c’était à refaire, vous feriez à l’identique ?

Brigitte : Oui complètement ! C’est simple : depuis que nous avons aménagé, nous ne regardons même plus les autres maisons ! Cette année nous ne sommes même pas partis en vacances tellement on se sent bien chez nous. On y passe une bonne retraite !

  • Ça vous a plu ?