Inspirez-vous

portfolio item

un plan sans accroc

# booaexperience

Marie-Françoise et Jean-Claude, couple de retraités, cherchait une maison moderne, fonctionnelle et écologique. Dès qu’ils ont découvert booa, ils n’ont pas hésité longtemps ! Installés depuis le printemps dernier, Marie-Françoise et Jean-Claude coulent des jours heureux en région parisienne, non loin de leurs enfants. A eux deux, ils prouvent qu’il n’y a pas d’âge pour faire construire !

Photos © Philippe LEROY

STORY#booaexperience

Pourquoi vous êtes-vous lancés dans un projet de construction ?

Nous habitions dans une maison depuis 24 ans, une ancienne ferme briarde de 1830. On s’y plaisait beaucoup, mais on vieillit : j’ai 68 ans et mon mari 70, et il y avait beaucoup d’escaliers. Nous avons donc décidé de construire.

Comment avez-vous connu booa ?

Par hasard : j’ai vu une photo d’une maison booa dans un magazine chez mon médecin. Nous avons téléphoné et avons été visiter la maison témoin à Auxerre, où nous avons aussi rencontré une commerciale qui nous a très bien renseignés. Nous voulions nous orienter vers une maison de ce type : de plain-pied, moderne et écologique. Nous voulions chauffer et polluer le moins possible. Tout le contraire de notre maison d’avant ! Nous avons choisi la maison avant d’avoir le terrain.

Trouver le terrain a été plus compliqué ?

Oui, le terrain a été plus compliqué à trouver car nous avions beaucoup de contraintes. Comme la maison fait 150 m² de plain-pied, il fallait un terrain vaste, et on voulait qu’il soit bien orienté. Nous ne voulions pas non plus nous éloigner de la région parisienne où habitent nos enfants, mais nous n’avions pas les moyens d’acheter un terrain très cher. Et puis nous ne cherchions pas un emplacement en ville, mais plutôt dans une commune avec des commerces. En plus de toutes ces exigences, il fallait que la commune accepte ce style de maison. Nous avons fini par trouver un terrain au sud d’Etampes, à 60 km de Paris. Mais il y avait un problème : à l’époque, en 2013, le plan d’occupation des sols de cette commune n’acceptait pas les constructions à toit plat. Mais, en se renseignant davantage, nous avons appris qu’un nouveau plan local d’urbanisme (PLU) était en cours, dans lequel les toits plats étaient désormais acceptés. Nous avons donc acheté le terrain en nous disant qu’au pire, on pourrait le revendre.

Mais vous avez fini par obtenir l’autorisation…

Oui, notre projet a finalement été accepté. Notre terrain se situe à côté d’un bois protégé, donc l’architecte des bâtiments de France souhaitait que la maison s’intègre dans l’environnement. Comme il s’agit d’une maison en bois, cela convenait tout à fait. De son côté, la mairie a accepté le toit plat. A souligner que nous avons été largement soutenu par le responsable de l’agence, Franck D. durant toutes ces démarches auprès de la mairie et de l’architecte des Bâtiments de France. Nous sommes certains qu’il a apporté la crédibilité nécessaire à notre projet face à ces décideurs. Sans lui nous n’aurions peut être pas concrétisé notre rêve.

Les travaux ont-ils pu démarrer ensuite ?

Oui, mais nous ne souhaitions pas construire tant que notre maison n’était pas vendue. Nous avons eu de la chance car nous avons trouvé un acquéreur assez rapidement. Nous avons vendu certains meubles, d’autres ont été stockés dans un garde-meuble. Et nous avons loué un appartement en attendant. Mais cette situation ne pouvait pas durer trop longtemps, il fallait que la construction soit rapide, c’est aussi pour cette raison que nous avons choisi booa. Les délais ont été tenus. Nous avons acheté le terrain en février 2014, obtenu le permis de construire en juillet 2014, et en octobre les travaux ont pu démarrer. Le constructeur s’est engagé sur un délai de six mois. Six mois après nous avions les clés !

Hormis la rapidité de construction, qu’est-ce qui vous a plu chez booa ?

Nous avons beaucoup apprécié l’équipe que nous avons rencontrée et le fait qu’elle nous accompagne dans nos démarches administratives : elle est venue rencontrer le maire et l’architecte des bâtiments de France avec nous. Nous avions également demandé à visiter l’usine en Alsace et cette visite nous a confortés dans notre choix. Nous avions contacté un autre constructeur qui travaillait avec 15 intervenants, nous avons donc été très contents de constater que booa en avait beaucoup moins ! En plus, toutes les entreprises qui sont intervenues sur le chantier ont fait du bon travail. Tout s’est passé en douceur. Mon mari était très présent au moment des travaux et cela a donné lieu à des échanges intéressants.

Avez-vous suivi les travaux de très près ?

Oui nous étions très présents au moment de la construction car nous vivions à côté. Mon mari était très impliqué car c’était notre première construction. Et cela s’est très bien passé car les équipes ont vu qu’il s’y connaissait et qu’il n’était pas un enquiquineur. Tous les intervenants étaient à l’écoute et il n’y a pas eu de temps perdu. Nous avons pu rentrer dans la maison à temps.

Y a-t-il eu des soucis particuliers pendant les travaux ?

Non, nous avons juste demandé des retouches de peinture mais ce n’était pas lié à booa. Et nous avons eu un problème avec la pompe de notre récupérateur d’eau de pluie qui fonctionnait mal, mais ils sont intervenus rapidement. Le suivi est vraiment à la hauteur.

Aujourd’hui, souhaiteriez-vous apporter des modifications à votre maison ?

Nous sommes en train d’étudier un devis pour réaliser un toit végétal. Nous ne l’avons pas fait tout de suite car nous étions limités au niveau du budget. Nous avons préféré d’abord aménager le terrain pour profiter de l’extérieur. Maintenant nous allons nous lancer dans le chantier du toit végétalisé pour mieux isoler la maison.

Comment avez-vous adapté l’agencement intérieur par rapport au plan initial ?

Nous sommes partis du modèle moov5 mais à la place de la terrasse couverte nous avons mis une chambre. Nous avons gardé une terrasse, mais non couverte, qui longe toute la maison. En partant du plan initial, nous avons pu aménager l’intérieur comme on le souhaitait. Souplesse que nous avons beaucoup appréciée !

Quels ont été les commentaires de vos proches et de vos voisins à propos de cette construction ?

Nos enfants trouvaient que c’était une bêtise de se lancer dans une construction à notre âge. Mais nous avons démontré à notre fille qui travaille dans l’immobilier, que les travaux pouvaient très bien se passer et n’étaient pas forcément synonymes de galère. Notre famille plus lointaine a apprécié car ils sont amateurs de constructions contemporaines. Et parmi nos voisins, certains aiment, d’autres non car ils préfèrent les maisons traditionnelles. Comme notre façade nord qui donne sur la rue, ne possède que des petites ouvertures, des gens nous ont demandé ce que c’était comme magasin ! Quand nous avons invité le maire à prendre l’apéritif sur la terrasse il nous a dit qu’il préférait ce côté à celui donnant sur la rue. C’est vrai que vue de l’extérieur, elle ne ressemble pas à la maison de monsieur tout le monde, mais c’est ce qui nous a plu aussi. Et nous avons fait des émules : dans la rue à 200 mètres, une maison contemporaine de ce style va bientôt se construire !

 

  • Ça vous a plu ?